Blog
Blog
Blog
Blog
Comment créer une charte graphique

A travers nos articles, notre mission est de vous éclairer autour de nos savoir-faire en web et nos connaissances du digital. Raconter nos métiers nous semble être un bon moyen de partager notre passion avec vous. Que vous soyez novice ou expert du web, que vous soyez web friendly ou webophobe, notre ambition est d'intéresser le plus grand nombre et d'apporter des réponses dans chacun de nos articles.

30 décembre 2021 separateur 844 Vues separateur 12 MIN DE LECTURE
Comment créer une charte graphique

Comment créer une charte graphique aussi innovante qu’attrayante ?

Oh, la charte graphique ! Signe d’inspiration pour certains comme de contrariété pour d’autres, ce document qui vous servira de directive visuelle pour la création de votre entreprise, n’a pas fini d’être un sujet controversé ! En effet, sachant que les goûts et les couleurs sont quelque chose de subjectif, il est difficile de savoir quand on est dans le vrai ou dans le faux concernant l’élaboration de ce guide graphique. Cependant pas de panique, nous verrons dans cet article les éléments clés qui déterminent la qualité d’une charte graphique, ses composantes, son importance pour toucher votre cible ainsi que son efficacité suivant vos besoins et objectifs. 

Pourquoi la charte graphique ?

Un contexte social déterminant

Avant toute chose, la charte graphique est nécessaire afin d’apporter une identité visuelle à votre entreprise. C’est grâce à ce guide que vos clients vont pouvoir vous identifier, mais pas que. En effet, elle contribue également à alimenter votre identité de marque, et constitue une étape majeure pour faire la différence face à la concurrence, donner le ton, et être reconnue comme entreprise à part entière

Qu’on le veuille ou non, les marques ont aujourd’hui une place prépondérante dans notre société, et nous influencent donc sur notre manière de consommer. En effet, consciemment comme inconsciemment, nous ne consommons pas qu’un produit ou un service, mais également l’image que nous associons à sa marque ou son entreprise. Nous émettons forcément un jugement au sujet des marques, et notamment sur les sentiments qu’elles nous inspirent. En effet, la société actuelle nous pousse à développer un sentiment d’appartenance ou de désaccord avec celles-ci. Cela a modifié notre manière d’acheter, puisque nous ne n’achetons plus un produit ou un service pour sa qualité, mais également pour l’image perçue que nous avons de la marque.

Ainsi, et souvent machinalement, nous sommes ou non satisfaits d’être associé(e)s à une marque. Que nous évoque-t-elle ? Du dynamisme ? De la modernité ? Ou au contraire quelque chose de démodé et manquant de sérieux ? La présentation d’une entreprise, du logo au style de typographie en passant par l’organisation des informations ainsi que les différentes couleurs utilisées… Chacun de ces éléments et l’identité visuelle qu’ils forment nous poussent à émettre un avis au sujet d’un produit ou d’une société, et ainsi à leur attribuer une certaine valeur. Alors, dîtes vous que si c’est valable pour les autres, ça l'est également pour vous. Nous allons dès maintenant voir comment analyser la charte graphique pour en créer une qui répondra à vos objectifs.

Votre charte graphique, la personnalité de votre entreprise

La charte graphique, regroupant tous les éléments et règles liées à l’identité visuelle de votre entreprise, doit refléter vos motivations, votre mentalité et vos valeurs. En interne, elle doit servir de référence pour l’utilisation d’éléments visuels relatifs à votre identité propre. Elle doit être présente sur vos supports print, sur vos plateformes digitales (site web, application mobile) ainsi que sur vos goodies. De votre carte de visite à votre kakemono, elle est votre écusson. De ce fait, elle doit apparaître partout afin de maintenir votre cohérence de marque et votre distinction. 

En externe, son rôle est également primordial puisqu’elle alimente votre branding, c'est-à-dire la stratégie des actions marketing qui tendent à vous faire connaître, à vous ancrer dans l’esprit des consommateurs et prospects. 

Cela permet donc de refléter votre caractère de marque sur différents supports  à travers : 

➡️  des codes couleur,

➡️  des illustrations, 

➡️  des polices d’écriture,

➡️  des éléments graphiques.

Il est impossible de créer votre business sans concevoir une identité qui servira de signe distinctif. Avec la masse concurrentielle existante, votre nom ne suffira pas à faire face aux autres acteurs de votre marché. De plus cela entachera grandement votre réputation auprès des prospects qui verront  votre manque de sophistication visuelle comme de la négligence

Le document de référence qu’est la charte graphique assure, comme énoncé précédemment,  la cohérence de la communication interne comme externe de votre marque, tout en boostant votre notoriété de marque. Cependant, pour que votre charte ait l’effet escompté, elle nécessite des composantes fondamentales et minutieusement élaborées.

Les composantes de la charte graphique

La création d’un guide graphique de qualité nécessite organisation et stratégie pour avoir l’effet désiré. Devant être aussi complet qu’intuitif, et aussi flexible que précis, ce guide doit être encadré par des règles et différents éléments déterminants.  Pierre angulaire de votre communication visuelle, il nécessite généralement l’intervention de professionnels qui sauront mettre leur vision d’experts à profit de votre projet et de vos objectifs.

Le logo et ses déclinaisons, le visage de votre entreprise

Le logotype est la première étape de votre de communication visuelle, c’est votre blason d’entreprise. Sur le web comme en physique, il est votre signe distinctif numéro 1. Ce logo doit être inspiré d’un concept tournant autour des valeurs que vous voulez véhiculer ainsi que l'atmosphère dans laquelle vous opérez. Il peut également se référer à votre industrie, ainsi qu’aux produits ou services que vous vendez. Par exemple, si vous êtes dans le domaine de la coiffure, intégrer un peigne ou un sèche-cheveux dans votre logotype permet d’informer directement sur votre secteur d’activité

Votre logo doit directement transmettre une bonne image de votre entité, inspirer confiance, et si possible orienter votre cible sur votre positionnement sur le marché. Le choix des “matières” qui constituent le logotype peut également être intéressant. Par exemple, si vous désirez monter une concession automobile, vous pouvez élaborer votre logo en lui donnant un aspect métallisé, se rapprochant de la carrosserie. De nombreux acteurs du monde automobile ont déjà opté pour cette option, telles que les marques Mini Cooper, BMW, Renault, Peugeot, Toyota.

Un logo oui, mais dans de bonnes conditions

Votre logo ne doit pas ressembler à celui d’un concurrent qui opère dans le même secteur d’activité que vous, comme il ne doit pas se rapprocher fortement d’un logo déjà existant tout secteur confondu. Premièrement, car ce serait dommage que vos clients vous prennent pour quelqu’un d’autre et n'identifient donc pas votre marque comme il se doit. Deuxièmement, car c’est pénalement répréhensible puisque si votre logo se rapproche trop d’un existant, vous pouvez écoper d’une amende en refusant de le changer. De plus, votre proposition de logo peut être refusée par l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) ce qui vous obligera d’office à en concevoir un autre, et vous perdrez alors du temps et de l’argent. Cependant, bien élaboré, votre logo peut être un véritable levier pour marquer les esprits et renvoyer de vous une vision positive et innovante.

Les attributs d’un logo de qualité

Un bon logo est donc un logo qui se remarque tout en étant simple, qui est pertinent par rapport à votre activité, et qui est directement assimilé par votre cible. Celui-ci doit logiquement être réalisé par un graphiste. En effet, le graphiste certifié est un professionnel de la communication visuelle. Il sait, à partir d’un design paraissant simple, diffuser un message percutant comportant des sous-entendus ingénieux. Ainsi, le logo ne doit être ni trop simple pour qu’on vous reconnaisse, ni trop élaboré pour ne pas perdre votre cible, ni brouillon pour faire gage de sérieux.

La palette de couleurs, créatrice d’une atmosphère 

Le choix des couleurs composant votre charte à une importance capitale. En effet, elles ont le pouvoir d’évoquer certaines émotions et transmettre l'état d'esprit et les valeurs de votre marque. De plus, ce seront-elles qui définiront votre atmosphère visuelle. Cependant, il n’est pas recommandé d’en utiliser trop pour la création de sa charte graphique. Comme le réalisateur Jacques Tati le disait si bien, “Trop de couleur nuit au spectateur”. De ce fait et selon notre expérience en UI Design, il est préconisé d’utiliser :

➡️  Une couleur principale : celle-ci représentera majoritairement votre identité, et sera présente dans au moins 60% de votre univers.

➡️  Deux couleurs primaires.

➡️  Trois à cinq couleurs secondaires.

➡️  Deux teintes dominantes. 

Si vous n’arrivez pas à atteindre ces chiffres, il est tout à fait possible de jouer avec l’opacité des couleurs, qui donne grâce à la mise en transparence un grand nombre d’autres teintes proches des vôtres.

Les couleurs ont une signification et sont souvent associées à un type de marché. Il est donc fortement conseillé de vous pencher sur la symbolique des couleurs avant le choix de votre propre palette. Les exemples pour vous éclairer sont nombreux : 

➡️  La couleur verte : elle se réfère généralement à la nature, l'espoir, l’écologie, le positivisme. Il est donc normal qu'elle soit utilisée par la majorité des acteurs du secteur biologique et qu’elle soit l’élément phare du logo “AB - Agriculture Biologique.” 

➡️  La couleur rouge : synonyme de force, de pouvoir et de passion, mais c’est également la couleur du danger ainsi que du sang. Le rouge a donc un gros impact côté branding, et son utilisation doit être maîtrisée pour qu’il ne paraisse pas agressif. Le rouge stimule le désir et donc l'appétit. C’est pour cela qu’un grand nombre de marque de l’agroalimentaire l’on choisi. On pense notamment à Coca-Cola ou encore MacDonald.  Il paraît d’ailleurs que c’est Coca-Cola elle-même qui a donné sa couleur rouge au père noël, lui qui était à l’origine vert. Cela démontre bien la puissance que peut avoir une identité de marque dans les mœurs sociétales, et donc l’importance du choix de sa palette. L’utilisation du rouge peut également se faire pour attirer l’attention sur un élément et le mettre en valeur.

➡️  La couleur bleu : synonyme de calme, d’intelligence, de sérénité et de divinité, le bleu a une nature apaisante. Le bleu roi fait également référence au pouvoir. Étant la couleur la plus appréciée dans le monde, elle peut être particulièrement efficace si elle est bien utilisée. Fortement ancrée dans le monde de la finance et des assurances, elle a le don de rassurer et offre directement un sentiment de proximité. Faîtes cependant attention à l’utiliser si vous opérez dans un secteur très dynamique.

Comme nous venons de le voir à travers ces exemples, l'étude de la symbolique est importante dans le choix de sa palette graphique. Cependant, il ne faut pas oublier que la signification des couleurs n’est pas la même en Occident et dans les contrées étrangères. En effet, selon la culture, la symbolique change. Par exemple, si dans les pays occidentaux la couleur du deuil est le noir, en Asie, c’est le blanc. Aux États-Unis, le vert est associé à l’argent à cause de la couleur des dollars, tandis qu’en Europe, il se réfère plus à l’environnement et à la nature. La bleu dans les pays occidentaux est attribué aux garçons, alors que sa signification de base évoque la féminité. 

De ce fait, il y a donc un travail alliant psychologie et marketing a effectué, notamment si vous souhaitez vous implanter à l’international. Le choix des couleurs n’émane donc pas du hasard. Et même si vous pensez avoir défini votre palette de couleurs par pure inspiration, vous êtes inconsciemment influencé(e) par ces codes qui relèvent de la culture et de la science cognitive. Il est donc déconseillé de concevoir sa palette de couleur à l’aide d’un professionnel compétant qui saura prendre en compte tous ces éléments.

Les différentes polices de caractères, un choix stratégique pour porter le message

Suite logique du guide couleur, la sélection de la ou les polices de caractères est cruciale afin de faire passer correctement les ambitions de votre marque. En effet, les polices appartiennent à différentes connotations permettant de mettre en lumière l’état d'esprit et les valeurs d’une entité, et leur utilisation nécessite donc une certaine réflexion.

Les différentes catégories de polices

Selon la classification Vox-Atypi datant de 1953 de Maximilien Vox, théoricien et historien de la lettre et de la typographie, il  existe 11 types de polices :

➡️  Les Humaines : Centaur, Golden Type, Hadriano

➡️  Les Garaldes : Bembo, Garamond, Plantin, Sabon

➡️  Les Réales : Baskerville, Perpetua

➡️  Les Didones : Bodoni, Didot, Walbaum

➡️  Les Mécanes : Clarendon, Rockwell, Serifa

➡️  Les Linéales : Futura, Gill Sans, Kabel, Univers

➡️  Les Incises : Albertus, Optima

➡️  Les Scriptes : Isadora, Shelley

➡️  Les Manucures : Banco, Libre, Ondine, Post Antiqua

➡️  Les Fractures : Wilhelm Klingspor Gotisch, Fette Fraktur

➡️  Les Non latines : Garamond grec, Hebraica.

À ce jour, les temps ont évolué et nous avons pu constater l’arrivée de nouveaux styles de police, moins rigides et plus ancrés dans un design créatif. Il n’est donc plus obligatoirement question de suivre un guide typographique dans la création de sa charte graphique. En effet, avec les techniques de création numériques et l’arrivée considérable de nouveaux exemples de police, leur utilisation doit être orientée non pas par des règles, mais par harmonie avec le reste de votre charte. C’est le rôle du designer de déterminer pour vous et avec vous, quelle typographie sera la plus adaptée suivant la manière dont vous voulez communiquer.

Les conseils pour correctement les utiliser

Après avoir abordé le style typographique, il s’agira maintenant de savoir l’utiliser à bon escient. Car en effet, trop de typographies tue la typographie. Il est connu dans le domaine du web design que l’utilisation de plus de 3 polices est proscrite. En effet, cela peut indirectement refléter un manque identitaire de votre part, ainsi qu’une impression d’excessivité. C’est comparable à l’utilisation excessive d’images ou d’éléments visuels sur un document, qui entachent la pertinence du message. Ainsi, plutôt que de privilégier trop de polices, privilégiez plutôt les caractères en gras et en italique qui donneront du relief et de l’impact à votre texte. 

Comme énoncé précédemment, la typographie est une histoire de contexte, et ses formes peuvent nous évoquer des émotions ou une certaine intonation. De ce fait, il faut que le texte soit en harmonie avec les valeurs que vous voulez transmettre. Si vous opérez dans les cotons biologiques, une police délicate, fine et arrondie sera appropriée. En revanche, si vous montez une plateforme de casino en ligne, des caractères épais et en relief seront plus appropriés. 

Des éléments graphiques pour illustrer les supports

Que ce soit pour votre site internet ou votre carte de visite, votre texte pour un besoin d’esthétisme et de compréhension, doit être accompagné d’éléments graphiques (images, illustrations, graphiques, 3D, ). En effet, ceux-ci facilitent la lecture de vos supports, illustrent votre texte, donnent de la personnalité et apportent une émotion. Cependant, il est important de ne pas surcharger vos différents supports. Et ce n’est pas nos designers ou le célèbre John Maeda, designer de renommée mondiale, qui dira le contraire : “Simplicité n’est pas synonyme de rabat-joie. Simple ne veut pas juste dire minimaliste et fonctionnel. On peut faire simple tout en véhiculant beaucoup d'émotions." 

De ce fait, l’ajout d’éléments graphiques doit venir renforcer la cohérence de votre logotype et de votre typographie, et n’est pas là pour semer le trouble. À vouloir montrer trop d’informations, on oublie celles qui sont essentielles. Pour une charte graphique, c’est pareil. Un designer américain du nom de Kevin Barnett l’avait parfaitement résumé avec sa citation “La simplicité se démarque alors que la complexité va se perdre inexorablement dans la foule.”. Il faut donc savoir allier les éléments en arrivant à transmettre un message fort, sans le polluer par des informations improductives. C’est donc un travail de longue réflexion stratégique, qui peut notamment faire l’objet de tests utilisateurs (A/B testing), afin d’accroître le niveau de qualité de votre charte et de mettre toutes les chances de votre côté.

Le motion design, de son français “design d’animation”, consiste à animer des éléments graphiques et donc potentiellement ceux de votre charte. Synonyme de haute technologie et d’innovation, le motion design peut être l’élément de votre site web qui vous distinguera de vos concurrents. Le motion design peut animer une image, de la typographie, des éléments graphiques. Accompagné d’une bande son adéquate, il est directement capable de faire entrer vos utilisateurs dans l’univers de votre marque. De plus, le motion design tend à transformer des informations complexes en contenus simples. Le storytelling et l’atmosphère seront toujours mieux reçus par votre cible qu’un simple texte. Cependant, cette expertise nécessite des compétences particulières et il faut donc passer par un designer graphiste pour que le rendu soit à la hauteur de vos espérances. 

Le prestataire, un facteur déterminant

Deux possibilités s’offrent à vous dans la conception de votre projet de charte graphique. Et le choix de votre prestataire va dépendre des objectifs que vous comptez atteindre grâce à elle. Cependant, faites déjà une croix sur la méthode “je réalise tout(e) seul(e) ma charte graphique via des plateformes sur internet”, cela ne pourra que vous porter préjudice, et des logiciels ne peuvent remplacer la réflexion et la technique d’un professionnel, surtout sur le point fondamental qu’est l’identité visuelle.

Si vous êtes une petite entreprise et que vous voulez quelque chose de basique, un graphiste freelance pourra suffire. En revanche, méfiez-vous des profils trouvés via les recherches en ligne. En effet, internet regorge d’annonces suspicieuses et il est simple de se faire passer pour ce que l’on n’est pas. Renseignez vous bien sur la plateforme sur laquelle vous trouverez les offres, cherchez les graphistes sur Linkedin, demandez des informations sur les projets qu’ils ont déjà réalisé et pour quels clients.

Si vous misez sur votre charte graphique pour moderniser votre image auprès de vos clients, pour donner un second souffle à votre entreprise, ou pour lancer votre marque avec une identité de pointe entre les mains, il sera plus approprié de passer par une agence spécialisée. En effet, concevoir une identité visuelle où aucun support n’est laissé au hasard, englobant le côté print et le côté digital, nécessite des compétences techniques et plusieurs profils d’experts. Des recherches doivent être effectuées concernant votre secteur d'activité, les caractéristiques de votre marque doivent être reflétées, vos valeurs et promesses doivent être traduites graphiquement et donner envie d’en savoir plus. Une agence spécialisée sera en mesure d'élaborer cette stratégie et d’avoir en interne les profils adéquats.

Vous avez un projet entre les mains et vous désirez créer votre charte graphique avec des professionnels à l’écoute et de confiance ? Vous disposez déjà d’une identité visuelle mais vous voulez réinventer votre image auprès de votre clientèle. Comment faire ? Contactez-nous dès maintenant afin de nous faire part de votre projet.