Blog
Blog
Blog
Blog
Comment l’IA peut-elle intervenir dans la mise en place du RGDP ?

A travers nos articles, notre mission est de vous éclairer autour de nos savoir-faire en web et nos connaissances du digital. Raconter nos métiers nous semble être un bon moyen de partager notre passion avec vous. Que vous soyez novice ou expert du web, que vous soyez web friendly ou webophobe, notre ambition est d'intéresser le plus grand nombre et d'apporter des réponses dans chacun de nos articles.

3 mai 2024 separateur 365 Vues separateur
Comment l’IA peut-elle intervenir dans la mise en place du RGDP ?

Plus les temps avancent, plus l’IA (intelligence artificielle), divise et ne cesse d’être controversée. Soit par les posts qu’elle menace, soit par le fait qu’elle détient potentiellement des données utilisateur dites “sensibles”. Pour autant, nous notons également que l’IA et l’automatisation peuvent accroître grandement la productivité des entreprises, notamment en connectant les professionnels avec leur cible, en simplifiant la prospection ou encore en ciblant précisément les attentes des utilisateurs. Aujourd’hui, un règlement qui protège les données sur le web est sur toutes les lèvres : il s’agit du RGPD. Mais alors, comment l’IA, aussi controversée soit-elle, peut-elle permettre à une simplification et une sécurisation de la mise en place du RGPD ? Réponse dans cet article.

Récap sur l’IA et le RGPD

L’intelligence artificielle, une intelligence complexe

L'intelligence artificielle (IA) représente un ensemble de technologies qui permettent aux machines de simuler des capacités intellectuelles humaines telles que la compréhension, le raisonnement et  surtout l'apprentissage. Son application s'étend à de nombreux domaines, allant de l'automatisation des tâches industrielles à la personnalisation des services de santé, en passant par l'optimisation des processus décisionnels dans les entreprises. La capacité de l'IA à analyser de grandes quantités de données en fait un outil puissant pour innover et accroître l'efficacité opérationnelle. Avec sa montée en puissance ces dernières années, et son apogée avec la plateforme Chat GPT, L’IA ne cesse de prendre de l’ampleur dans notre société. En effet, elle facilite grandement les tâches complexes pour l’homme, et permet également d’optimiser les méthodes de travail.

Le RGPD, pour protéger les données personnelles des utilisateurs

Parallèlement, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) a été établi pour protéger les données personnelles des citoyens de l'Union européenne. Ce cadre réglementaire impose des exigences strictes en matière de collecte, de traitement et de sécurisation des données, tout en accordant aux individus des droits étendus sur leurs informations personnelles. 

Les principes du RGPD incluent la minimisation des données, la limitation de leur usage, la transparence quant à leur traitement, et le renforcement de la sécurité des informations personnelles. Si une entreprise ne respecte pas les directives du RGPD, elle est susceptible de subir les foudres de la CNIL - Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, une institution qui veille scrupuleusement au respect de ce règlement. Vous voulez en savoir plus sur le RGPD et comment le mettre en place, découvrez :

➡️ Comment mettre votre site en conformité avec le RGPD

➡️ Quelles données peuvent collecter les sites web

➡️ Les meilleures solutions de cookies pour votre site internet

IA et RGPD : un paradoxe inévitable ?

L'interaction entre l'IA et le RGPD soulève des défis complexes. D'une part, l'IA nécessite l'accès à de vastes ensembles de données pour apprendre et fonctionner efficacement, ce qui peut entrer en conflit avec les principes de minimisation et de limitation du RGPD. D'autre part, le RGPD promeut la transparence et le contrôle par les utilisateurs, ce qui peut être difficile à garantir dans des systèmes d'IA où les processus décisionnels ne sont pas toujours explicites ou facilement compréhensibles. Ainsi, des questions d’éthique et de paradoxe peuvent entrer en jeu.

Ces enjeux ne sont pas insurmontables, mais nécessitent une conception et une mise en œuvre attentives de l'IA pour assurer la conformité au RGPD. Les technologies d'IA peuvent être programmées pour traiter les données de manière à respecter la vie privée dès la conception (privacy by design) et pour intégrer de manière proactive les protections de données personnelles. Par exemple, les techniques d'apprentissage automatique (machine learning) peuvent être adaptées pour travailler avec des données anonymisées ou pseudonymisées, réduisant ainsi les risques liés à la confidentialité tout en conservant leur utilité pour l'analyse et la prédiction.

Le rôle de la CNIL dans la collecte de données responsable

Les engagements de la CNIL pour une intelligence artificielle respectueuse

Comme nous venons de le voir, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) est l'organisme en France chargé de veiller à ce que l'utilisation des technologies, y compris l'intelligence artificielle (IA), respecte la vie privée et les données personnelles des utilisateurs web de l'UE. La mission de la CNIL est de s'assurer que les entreprises et les organismes publics utilisent ces technologies de manière éthique et légale, conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

La CNIL promeut une approche d'innovation responsable. Cela signifie qu'elle encourage le développement de nouvelles technologies, comme l'IA, tout en insistant sur la nécessité de protéger les droits et la vie privée des personnes. Cette approche vise à équilibrer les avantages de l'IA, tels que l'amélioration des services de santé ou l'augmentation de la productivité dans les entreprises, avec le respect des règles de confidentialité.

CNIL : ses initiatives pour une IA responsable

En janvier 2023, la CNIL a mis en place un service spécialement dédié à l'intelligence artificielle. Ce service a pour but de mieux comprendre comment l'IA est utilisée et de déterminer les meilleures pratiques pour assurer que son utilisation reste dans le cadre du RGPD. Le service est aussi là pour aider les entreprises à comprendre et à appliquer les règles.

Pour encourager l'innovation tout en assurant la conformité avec le RGPD, la CNIL a lancé des programmes spéciaux :

➡️ Le bac à sable : Ce dispositif permet à certains projets utilisant l'IA de tester leurs innovations dans un environnement contrôlé avant leur mise en marché. L'objectif est de s'assurer que ces projets respectent la vie privée avant qu'ils ne touchent un plus large public.

➡️ L'accompagnement des entreprises innovantes : La CNIL aide particulièrement trois entreprises de taille moyenne qui développent des technologies novatrices. Une de ces entreprises est spécialisée dans les bases de données pour l'IA, ce qui implique un traitement important de données personnelles.

Sécurité juridique et lignes directrices

Reconnaissant le besoin de clarté juridique exprimé par les acteurs de l'IA, la CNIL a également entrepris de clarifier les règles en publiant des lignes directrices. Ces documents aident les entreprises à comprendre comment elles peuvent utiliser l'IA tout en respectant la loi sur la protection des données. En offrant des conseils clairs, la CNIL aide donc les entreprises à innover sans risquer de violer les droits de leurs prospects et clients.

IA et RGPD : des défis à prendre en compte

Les enjeux spécifiques de l'IA dans la conformité au RGPD pour les entreprises

L'intégration de l'intelligence artificielle (IA) dans les processus d'une entreprise peut grandement améliorer l'efficacité et la précision des opérations. Cependant, lorsque ces technologies sont utilisées pour gérer des données personnelles, il s'avère crucial de veiller à leur conformité avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Voici quelques-uns des principaux défis auxquels les entreprises pourraient faire face et comment l'IA peut aider à les surmonter.

Collecte et traitement des données

Le RGPD exige que la collecte de données soit limitée au strict nécessaire. L'IA peut aider les entreprises à automatiser et à optimiser la collecte de données en identifiant précisément quelles données sont essentielles pour leurs opérations et en éliminant celles qui sont superflues. De plus, l'IA peut assurer que les données collectées sont traitées de manière à respecter les principes de protection des données, comme la minimisation et la limitation de la conservation.

Un consentement dit éclairé

Le RGPD stipule que le consentement des utilisateurs doit être clair et donné volontairement. L'IA peut aider à simplifier et à clarifier le processus de consentement en fournissant aux utilisateurs des explications compréhensibles sur ce pour quoi ils donnent leur consentement. Cela peut inclure des interfaces utilisateur intuitives qui facilitent la compréhension des implications de leur consentement.

Une sécurité et anonymisation des données

La sécurité des données est une exigence non négociable du RGPD. Les technologies d'IA peuvent renforcer la sécurité en identifiant et en réagissant aux menaces de sécurité en temps réel. De plus, l'IA peut être utilisée pour anonymiser les données, ce qui signifie les modifier de manière à ce que les personnes concernées ne soient pas identifiables sans l'utilisation d'informations supplémentaires. Ceci est particulièrement utile pour les analyses et les traitements de données où l'identification directe n'est pas nécessaire.

Automatisation des décisions et transparence

Le RGPD impose des restrictions sur les décisions automatisées, particulièrement celles ayant un impact significatif sur les individus. L'IA peut aider à documenter et expliquer les décisions automatisées pour assurer la transparence et permettre aux utilisateurs de comprendre les logiques sous-jacentes. Cela est essentiel pour les entreprises qui doivent justifier leurs processus décisionnels automatisés devant les régulateurs et les individus concernés.

Utilisation de l'IA pour la mise en conformité au RGPD

Les entreprises peuvent tirer parti de l'intelligence artificielle pour contrôler régulièrement si elles respectent les normes du RGPD. Des programmes d'IA spécialement développés pour cette tâche peuvent parcourir les activités et les procédures de l'entreprise afin de détecter toute faille ou tout aspect qui ne serait pas conforme au règlement. Ces outils peuvent identifier rapidement les problèmes et suggérer les ajustements nécessaires pour éviter des complications futures. Cette surveillance proactive aide les entreprises à rester toujours en règle avec le RGPD, minimisant ainsi les risques de sanctions ou de réclamations par les utilisateurs.