Blog
Blog
Blog
Blog
L’accessibilité numérique : faciliter la vie sur le web des personnes en situation de handicap

A travers nos articles, notre mission est de vous éclairer autour de nos savoir-faire en web et nos connaissances du digital. Raconter nos métiers nous semble être un bon moyen de partager notre passion avec vous. Que vous soyez novice ou expert du web, que vous soyez web friendly ou webophobe, notre ambition est d'intéresser le plus grand nombre et d'apporter des réponses dans chacun de nos articles.

27 avril 2023 separateur 1140 Vues separateur 6 MIN DE LECTURE
L’accessibilité numérique : faciliter la vie sur le web des personnes en situation de handicap

Comment garantir l’accessibilité numérique de votre site ?

L’accessibilité numérique est importante pour rendre vos outils numériques accessibles à tous, quelle que soit leur situation de handicap. En rendant votre site web accessible, vous serez inclusif et toucherez un public plus large.

Pourquoi être accessible est nécessaire ?

Qu’est ce que l'accessibilité numérique ?

L’accessibilité numérique est un ensemble de bonnes pratiques permettant à tout le monde d'accéder facilement au contenu publié sur le web. Depuis la création des premiers sites webs, les sites sont de plus en plus inclusifs au niveau de l’accessibilité et de l’expérience utilisateur. Cependant et malgré tous les efforts et progrès mis en place, les personnes en situation de handicap peuvent ne pas avoir accès à certains contenus digitaux

L’expérience utilisateur est impactée pour les personnes atteintes d’une déficience auditive, visuelle, physique ou cognitive si le site n’est pas pensé pour pallier ces différentes problématiques. Cela peut être causé par certains détails ou informations qui ne sont pas pris en compte par manque de connaissances. 

L’handicap et le web en quelques chiffres

➡️ 1 milliard de personnes en situation de handicap utilisant le web en 2021

➡️ 70% des contenus sont inaccessibles 

➡️ 30% de l’audience potentielle de votre site perdue s’il est inaccessible

Quelles sont les obligations légales et les normes ?

Différentes réglementations existent en France et à l’étranger. Lors de la création d’un site web en France, il existe des Web Content Accessibility Guidelines (WCAG ou Directives d’Accessibilité du Contenu Web). Ces règles internationales ont été mises en place par le World Wide Web Consortium (W3C) qui classe les bonnes pratiques de conception digitale. Les WCAG déterminent les 12 lignes directrices à suivre, réparties en 4 principes : opérabilité, compréhensibilité, solidité et perceptibilité

Le gouvernement français a également mis en place le Référentiel Général d’Amélioration de l’Accessibilité (RGAA) qui permet de vérifier qu’une page web est conforme aux critères d’accessibilité. Ce référentiel se repose sur les critères du WCGA et comporte une liste de tests d’accessibilité en fonction de chaque critère et du niveau de conformité. 

 

Trois niveau de conformité existent : 

➡️ Niveau A : les exigences d’accessibilité de base 

Pour l’atteindre il faut garantir un accès à l’information, veiller à une usabilité correcte et remplir 80% des critères du RGAA. 

 

➡️ Niveau AA : les pratiques d’accessibilité requises dans la législation

Ce second niveau concerne une usabilité de l’interface améliorée et la prise en charge de certains contextes particuliers. 

 

➡️ Niveau AAA : le plus optimal qui repose sur des exigences plus difficiles à mettre en place

Il s’agit principalement de mettre en place plus d’alternatives aux contenus multimédias.

Les avantages pour votre entreprise

En créant un site accessible à tous, vos utilisateurs en situation de handicap auront une image positive de votre entreprise. En effet, comme vu dans les chiffres ci-dessus, une majorité des sites ne sont pas adaptés. Ces utilisateurs seront alors heureux de pouvoir accéder facilement à votre site. 

De ce fait, vous créerez de la fidélité en augmentant votre taux de conversion et votre trafic. Car en effet, plus un utilisateur reste sur un site, plus il est susceptible d’acheter vos produits ou services. En rendant votre site accessible, vous facilitez le quotidien des personnes qui n’ont pas accès à la moitié des contenus. Par la suite, elles ne se poseront pas de questions avant de revenir sur votre site. 

À savoir, créer un site inclusif profitera à tous car cela induit une réflexion plus poussée avec plus de contraintes. Celui-ci sera plus créatif et disposera d’un éventail plus large de besoins. La navigation de votre site sera alors plus agréable.

Les enjeux de l’accessibilité numérique

Une preuve d’inclusivité

Rendre votre site accessible à tous favorise l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap et s’inscrit dans une démarche d’égalité. L’objectif est de garantir à tout le monde, sans discrimination, le même accès aux informations et aux services numériques.

Un référencement naturel optimisé

Si votre site est accessible, cela augmentera votre visibilité sur le web. En favorisant l’accès à tous les utilisateurs, vous envoyez des signaux positifs à Google et cela influe sur votre positionnement dans les moteurs de recherche.

Un accès équitable

Le W3C souhaite un accès équitable à tous quelque soit leur équipement, leur réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur emplacement, ou leurs capacités physiques ou mentales. L’ensemble des règles d’accessibilité numérique et des bonnes pratiques régissent les démarches pour un accès équitable. 

Les bonnes pratiques à mettre en place

Les Web Content Accessibility Guidelines, ou WCAG, déterminent les bonnes pratiques à mettre en place pour rendre un site accessible aux personnes en situation de handicap. Le WCAG se compose de 12 lignes directives se reposant sur 4 grands principes d’accessibilité.

La perceptibilité

Le premier critère à prendre en compte est la perceptibilité. Il s’agit de la possibilité pour les personnes de pouvoir percevoir le contenu à l’aide d’un de leur sens. Que ce soit en voyant ou en entendant un contenu ou encore en utilisant le toucher, avec une page braille par exemple. 

Afin de vous assurer que votre contenu est perceptible par tous les utilisateurs, le mot d’ordre est l’adaptabilité. Tous les contenus doivent pouvoir être perçus par tous peu importe l’handicap ou le contexte. Attention, il existe de nombreux formats inaccessibles.

 

➡️ Séparer la forme du fond : il est important de créer des contenus pouvant être présentés de différentes façons sans en perdre la signification. 

 

➡️ Soumettre des alternatives textuelles aux contenus non textuels : le contenu textuel désigne les différents supports présents sur votre site web (images, tableaux, icônes…). Les utilisateurs mal ou non-voyants ont besoin de description alternatives, lues par leur lecteur d’écrans. 

 

➡️ Faciliter la perception visuelle et auditive du contenu : vous devez toujours garder en tête que vos utilisateurs en situation de handicap peuvent ne pas percevoir certains contenus. Vous devez leur faciliter la vie. Vous pouvez éviter par exemple de faire attention au contraste entre la couleur de votre texte et le fond ou ne pas utiliser une musique de fond qui pourrait perturber la lecture. 

 

➡️ Apporter une alternative aux médias temporels : un média temporel désigne un média qui se développe dans le temps, comme les vidéos ou audios. Pour ces contenus, il est important de suggérer des alternatives comme des sous-titres pour les personnes malentendantes ou des descriptions pour les personnes mal ou non-voyantes.

L’utilisabilité

Il est aussi important de prendre en compte l’usabilité. Cela désigne la possibilité pour les personnes d’utiliser les éléments de votre interface et de navigation sans aucune difficulté. Effectivement, si votre contenu est perceptible, l’utilisateur doit pouvoir être en mesure de naviguer sur votre site web. 

Les personnes en situation de handicap utilisent des systèmes de navigation ou de saisie alternatifs pour accéder au contenu de votre site. Par exemple, une personne non-voyante n’utilise pas de souris et donc ne peut pas voir le pointeur, elle navigue uniquement à l’aide de son clavier. Ou encore une personne paraplégique utilise parfois un système de contrôle basé sur le souffle ou sur le suivi des mouvements des yeux. Un grand nombre de systèmes dont il faut faciliter la navigation

 

➡️ Accorder suffisamment de temps pour lire et utiliser vos contenus : la durée pour accomplir quelque chose diffère d’une personne à l’autre. Des personnes en situation de handicap physique ou psychique ont besoin de plus de temps pour effectuer certaines actions. Si un élément de votre site nécessite des délais, par exemple un formulaire, donnez la possibilité à vos utilisateurs de prolonger le temps ou sauvegarder leur travail.  

 

➡️ Donner l’accès à toutes les fonctionnalités sur le clavier : de nombreux systèmes de saisie alternatifs s’utilisent avec le fonctionnement du clavier. Il est essentiel que la navigation puisse se faire entièrement à l’aide de cet outil. 

 

➡️ Aider l’utilisateur lors de la navigation, à trouver le contenu dans la page : par exemple, vous pouvez indiquer clairement la cible des liens, ne pas masquer le focus clavier permettant de voir quel est l’élément sélectionné ou encore afficher votre fil d’ariane. 

La compréhensibilité

Maintenant que votre site est perceptible et utilisable, passons au troisième critère : la compréhensibilité. Cela désigne le fait de rendre les informations et l’utilisation de votre site web compréhensibles pour vos utilisateurs. 

Ce critère est indispensable pour les personnes ayant des difficultés à comprendre un langage complexe, dû à des handicaps psychiques, ou pour les personnes ayant peu de connaissances car ce n’est pas leur langue maternelle. Au cours de leur navigation, les utilisateurs disposeront d’une interface intelligible

 

➡️ Aider l’utilisateur à corriger ses erreurs : par exemple, le remplissage d’un formulaire doit être clair pour tous les utilisateurs. N’oubliez pas de préciser le type de réponses souhaitées ou après validation, l’endroit exact où l’utilisateur a commis une erreur. 

 

➡️ Rendre le fonctionnement de l’interface clair  : le fonctionnement de votre site web doit être cohérent. Les menus doivent s’afficher de la même façon. Les boutons et les liens doivent fonctionner de la même manière. La navigation sur votre site web doit être facile à comprendre. 

 

➡️ Avoir un contenu textuel compréhensible : précisez dans le codage de votre site la ou les langues dont vous vous servez. Cela aidera les traducteurs automatiques, les lecteurs d’écrans et autres systèmes à l’interpréter correctement.

L’opérabilité

Le dernier critère est l’opérabilité pour optimiser la compatibilité de votre site avec les outils de vos utilisateurs. Cela montre que votre contenu doit pouvoir être interprété facilement et de manière fiable par les systèmes utilisés. 

Ce critère concerne tout le monde mais en particulier les personnes utilisant des systèmes et technologies spécifiques pour naviguer sur le web. N’oubliez pas les personnes accédant à votre site web avec un lecteur d’écran, un traducteur ou une technologie de suivi de mouvements oculaires. Il est primordial que votre site soit compatible avec tous ces systèmes. 

 

➡️ Ne pas oublier le balisage : il est important que tous les éléments soient balisés dans le code pour permettre aux systèmes une interprétation correcte. 

 

➡️ Déterminer le nom et le rôle de chaque élément : les balises, par exemple HTML, définissent correctement ces informations et permettent une utilisation facile.

Vous avez un projet de site web que vous souhaitez rendre accessible ? Contactez dès-maintenant notre équipe d’experts pour discuter de votre projet.