Blog
Blog
Blog
Blog
Application Android et iOS, quelles différences pour le développement ?

A travers nos articles, notre mission est de vous éclairer autour de nos savoir-faire en web et nos connaissances du digital. Raconter nos métiers nous semble être un bon moyen de partager notre passion avec vous. Que vous soyez novice ou expert du web, que vous soyez web friendly ou webophobe, notre ambition est d'intéresser le plus grand nombre et d'apporter des réponses dans chacun de nos articles.

15 décembre 2022 separateur 318 Vues separateur 9 MIN DE LECTURE
Application Android et iOS, quelles différences pour le développement ?

Application Android et iOS, les différences

“Android c’est sur samsung et iOS sur Apple non ?”. Voilà ce qui revient souvent quand on parle de ces deux magasins d’application. Le processus pour créer votre application sur Android ou sur iOS peut sembler identique. Pourtant, les systèmes d’exploitation ont leurs propres particularités pour leurs applications. Il existe ainsi certaines différences entre les règles de développement d’une application sur Android et une application sur Apple.

Android vs iOS : quelle technologie pour mon application ?

Aujourd’hui, Android et iOS sont les deux systèmes d’exploitation avec le plus de parts de marché mondial. Chaque technologie a ses spécificités mais les deux systèmes de développement restent pleins de différences. Ce qui en fait de redoutables concurrents.

Android, qu’est-ce que c’est ?

Fondée en 2003, Android a été créé pour développer des appareils mobiles plus intelligents et plus adaptés aux préférences de leurs propriétaires. 

En 2005, Google achète Android car il souhaite développer un système d’exploitation facile à utiliser. L’entreprise voulait également s’engager sur un outil qui procure de la liberté aux développeurs d’apporter un large choix de fonctionnalités supplémentaires progressivement pendant le développement du produit. 

Android se maintient en tant que leader des systèmes d’exploitation avec plus des ¾ des parts de marché des applications. En effet, il peut être utilisé sur l’ensemble des téléphones présents sur le marché quelque soit la marque ou la gamme, sauf les appareils de son concurrent comme les iPhone. 

Google est égal à Android et inversement. Cela veut dire que vous avez accès à toutes les fonctionnalités développées par Google et directement intégrées à votre smartphone : Gmail, Google Agenda, Google Drive, Youtube… Cependant, il est aussi possible de télécharger ces applications mobiles sur un appareil iPhone.  

iOS, qu’est-ce que c’est ?

C’est avec la sortie du premier iPhone en 2007 que les applications mobiles iOS ont été conçues. L’iPhone va être le premier appareil d’Apple muni du système d’exploitation iPhone OS, appelé maintenant iOS. En 2008, il crée l’App Store, une boutique avec des applications mobiles payantes ou gratuites dédiées à ses appareils.  L’interface iOS est très intuitive et les applications sont faciles à agencer sur l’écran. 

iOS est disponible et compatible uniquement avec les appareils Apple : iPhone, iPad ou Mac OS.

L’interface a évolué au fil des années jusqu’à l’iOS 16 de nos jours. Au fil du temps, il a ajouté des fonctionnalités comme le mode sombre et différents outils comme Siri, FaceTime sur votre smartphone. 

Diverses fonctionnalités d'accessibilité sont disponibles sur chaque smartphone pour aider les utilisateurs avec un handicap auditif et / ou visuel. Grâce à des processus, Apple va apporter sur chaque appareil des outils de loupe, de prononciation ou encore de descriptions pour améliorer l’expérience de ses utilisateurs.

Google Play Store vs Apple Store

Commençons par quelques chiffres. Le web regorge de milliards d’applications. À l’heure actuelle, le Google Play Store détient plus de 2,5 millions d’applications mobiles contrairement à l’App Store qui en possède plus de 1,8 millions.

Apple va vérifier chacune des applications mobiles poussées sur son app store, sans exception. La marque fait attention à ce qu’elles répondent à ses exigences et directives spécifiques. Les développeurs doivent alors en tenir compte lorsqu’ils développent une application pour un appareil iOS. Certains processus de vérification peuvent prendre entre 3 et 4 semaines. 

Au contraire, Android n’a pas de procédures de vérification strictes. Cela engendre de fausses applications mobiles créées dans le Google Play Store. 

L’App Store et le Google Play Store partagent la même politique sur le partage des revenus des applications. 

➡️ 30% des revenus pour le store

➡️ 70% pour les développeurs de l’app

Les principales différences entre Android et iOS

Le développement d’une application spécifiquement pour Android ou pour iOS s’appelle une application native. Chacune des plateformes dispose de ses fonctionnalités et ses spécificités techniques pour les applications

L’environnement de développement

Une des différences majeures entre le développement d'applications mobiles sur Android,  sur iOS ou encore le web se trouve dans l’environnement intégré, autrement dit IDE.

Si vous voulez développer une app sur Android, vous devrez utiliser Android Studio. Cet outil, lancé par Google en 2013, détient une large gamme de fonctionnalités avec un support multiplateforme et de nombreuses options de développement. Android Studio permet à un développeur de générer rapidement plusieurs versions de votre application mobile pour différents smartphones.  

Au contraire, si vous souhaitez développer votre application sur iOS, vos développeurs s’appuieront sur l’outil Xcode proposé par la marque. Cet environnement de développement contient une grande variété de fonctionnalités et outils pour créer votre app, corriger les bugs, éditer les sources, contrôler la sécurité et vérifier la compatibilité avec l’App Store.  

Que ce soit Android Studio ou Xcode, les deux IDE vous proposent une interface intuitive et chaleureux. Dans les faits, ils sont très semblables. Les développeurs utilisant l’IDE d’Apple le trouvent facile d’utilisation mais dénichent des limites pour la création de projets de plus grande ampleur. Et les développeurs qui utilisent Android Studio l’affectionnent pour l’éditeur de code avancé et l’ergonomie du concepteur de mise en page. Cependant, cet environnement de développement peut consommer trop de mémoire, ce qui pose un problème dans le stockage des données.

Le langage de programmation

Les apps mobiles Android sont principalement développées avec Java et Kotlin alors que les applications mobiles iOS requièrent le langage Swift, qui nécessite d’écrire moins de code. 

La différence entre ces deux langages de programmation se trouve dans la rapidité et la facilité de développement. Sur iOS, le développement se révèle plus rapide que pour Android. Car le code Swift demande moins de temps que de se familiariser avec le langage Java, en effet celui-ci est plus lisible. 

La solution Flutter

Afin de pallier à la différence de langage de programmation d’une application, Google a développé l’outil Flutter. Flutter permet de concevoir des applications multiplateformes pour Android, iOS ou encore le web. Cet outil utilise le langage de programmation créé par Google : le Dart, qui est orienté-objet comme le sont Swift ou Kotlin. 

Flutter permet donc de développer une application mobile en 2 versions grâce au même code source, sans avoir un coût de développement équivalent à deux applications. 

De par son code, Flutter va générer des applications mobiles dites natives, comme si elles étaient développées avec Kotlin, Java ou Swift. 

Flutter semble être une bonne solution si vous souhaitez réduire les coûts de développement de votre app et le prix pour votre entreprise. En effet, au lieu de développer deux applications natives en parallèle, l’outil va vous permettre de réduire le temps de développement en en déployant une seule.

La vitesse de déploiement d’une app

Comme mentionné précédemment, une application mobile sous Android est publiée dans le Play Store. Mais elles doivent passer par un processus d’examen incluant des tests automatisés. Google simplifie ce processus pour que les apps soient référencées plus rapidement. Le géant fait preuve de souplesse car en cas de refus, il laisse aux développeurs 24h pour corriger des erreurs ou des problèmes et reproposer l’application. 

Concernant les applications mobiles sous iOS, l’attente est d’au moins 7 jours pour être publié sur l’App Store. Les apps mobiles sont vérifiées par des experts humains qui contrôlent de nombreux points, et particulièrement, la sécurité. Contrairement à Google, soumettre plusieurs fois une app mobile est mal vu par son concurrent. Il faut donc essayé de proposer un produit répondant à toutes les fonctionnalités et spécificités du premier coup.

La gestion des tailles d’appareils

Une des différences entre le développement Android et iOS se trouve dans la prise en charge des tailles d’écran. Avec une gamme d’appareils limités, la marque propose donc peu de différence de résolution ou de taille d’écran. Contrairement à son concurrent qui est installé sur de très nombreux smartphones et tablettes, aux formats et tailles d’écran variés.

Avec cette multitude de supports, les développeurs ont plus de difficultés avec le code d’Android. Tous les graphiques doivent s’adapter correctement aux différents appareils, ce qui implique de contrôler régulièrement l’affichage de votre application mobile grâce à des simulateurs. L’objectif étant de proposer une expérience agréable à vos utilisateurs. 

Une app mobile multiplateformes nécessite de nombreuses révisions, ce qui implique plus de ressources et donc de temps.

Le bouton retour

Parmi les différences entre les deux systèmes d’exploitation d’applications mobiles, on retrouve le bouton “retour”. Ce bouton existe sur Android mais pas sur les applications iOS. C’est un détail qui détermine le développement de l’application. 

Le bouton de retour est donc aussi utilisé pour la navigation dans l’environnement Android. Comme iOS ne possède pas ce bouton, le développeur doit trouver une alternative pour indiquer à l'utilisateur comment revenir en arrière ou s’il y a une autre manière d’effectuer cette action en un autre flux de données ou d’interactions.

L’interface graphique

Lors de la création d’une application mobile destinée à un utilisateur Android, iOS ou encore web, un développeur va retrouver des distinctions sur le design. Du point de vue de la technologie, un développeur va créer des fichiers XML pour Android qui sont très ressemblants aux fichiers XIB d’iOS. 

Apple a mis l’accent sur l’esthétique et l’expérience utilisateur en proposant des applications avec des animations souples et puissantes. De son côté, Google fait plus attention aux paramètres hardware tout en essayant d’améliorer ses performances graphiques. Pour les animations, un développeur vous dira qu’iOS est mieux préparé qu’Android.

L’expérience utilisateur

La majorité des utilisateurs vont trouvé plus simple et plus familier le système d’Apple que celui d’Android. En effet, nous connaissons tous l'aspect de la fameuse interface Iphone qu’il est tant difficile de quitter quand on veut tester les performances d’Android.

Pour un utilisateur, iOS offre une interface plus intuitive et donne la possibilité de comprendre plus facilement l’environnement de travail et ses outils. 

Mais, pour la partie personnalisation, l’interface d’Android est plus complète que celle de l’iPhone. Avec ce smartphone, il est possible de créer une véritable identité. Il est par exemple possible de : 

➡️ Installer des outils qui permettent de changer l'interface du smartphone de base

➡️ Changer de thème 

➡️ Modifier l’icône d’une app et mettre des outils où on le souhaite

Le coût de développement

Nous ne pouvons pas déterminer une fourchette de prix pour une application mobile ou web sur les deux systèmes de gestion. Le prix va varier en fonction de vos besoins, vos objectifs, le nombre de fonctionnalités et le développement qui devra être fourni. 

Un développeur pourra préférer la création d’une application sur iOS car le code est plus facile donc plus rapide et souvent à un prix moins cher pour une entreprise. Cependant, ces smartphones demandent un processus de validation et de sécurité plus long et complexe qu’Android.

Les notifications push

Véritable outil d’incitation et d’influence, les notifications push ne doivent pas être écartées de lors du développement de votre application. 

Les notifications push vont être envoyées sur les smartphones de vos utilisateurs pour les inciter à faire une action ou les informer d’un événement. 

Les premières notifications push sont lancées par Apple en 2009 avec un service dédié pour iPhone et iPad. Un an plus tard, Google lance à son tour son propre service. Au fil du temps, il ajoute l’outil image dans ses notifications push puis la possibilité d’interaction pour jouer une chanson ou ouvrir une application.

Vous avez un projet d’application mobile Android et / ou iOS ? Contactez-nous dès maintenant pour que nous échangions dessus.