Blog
Blog
Blog
Blog
M-commerce : Le bouleversement de la vente en ligne

A travers nos articles, notre mission est de vous éclairer autour de nos savoir-faire en web et nos connaissances du digital. Raconter nos métiers nous semble être un bon moyen de partager notre passion avec vous. Que vous soyez novice ou expert du web, que vous soyez web friendly ou webophobe, notre ambition est d'intéresser le plus grand nombre et d'apporter des réponses dans chacun de nos articles.

29 juillet 2021 separateur 640 Vues separateur 7 MIN DE LECTURE
M-commerce : Le bouleversement de la vente en ligne

Comment le m-commerce bouleverse la vente en ligne ?

Dans le champ lexical de la vente et du commerce, un terme a su au fur et à mesure des années s’imposer et occupe aujourd’hui une place suprémaciste sur ce marché : le e-commerce. Rappelons-le, le e-commerce autrement appelé commerce en ligne en bon français, regroupe l’ensemble des transactions commerciales réalisées sur internet. Les avantages pour les commerçants sont nombreux : étendre sa zone de chalandise, vendre 24h/24, faciliter l’achat et le paiement, toucher une cible plus large, se constituer une solide base de données, etc… De plus, le commerce en ligne est un véritable gain de temps pour les consommateurs qui accèdent instantanément aux informations nécessaires à la décision d’achat. Progressivement, ce secteur a connu une véritable expansion et notamment via les mobiles  : c’est l’arrivée du m-commerce. Alors, quel est ce nouveau type de commerce aujourd’hui considéré comme un poids lourd de la vente en ligne ?

Les caractéristiques du m-commerce

L’imposante montée en puissance du m-commerce

L’arrivée du m-commerce s’est faite par le biais de l’expansion fulgurante de l’utilisation des smartphones au quotidien, ainsi que la création des technologies qui leur sont associées : les applications mobiles. Ce marché, ayant d’abord débuté et décollé aux États-Unis, a connu une très forte croissance en France à partir de l’année 2012. Selon une étude de la Fevad, Fédération du e-commerce et de la vente à distance, le m-commerce a généré 16,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, soit une hausse considérable de 4100% depuis 2011 qui s’est encore accrue ces 4 dernières années. 

Comme énoncé précédemment, le e-commerce concerne l’intégralité des transactions (achats et ventes) effectuées en ligne. Le m-commerce lui, ne se réfère qu’aux achats et ventes réalisés sur format mobile (smartphone, tablette). Il est donc une sous-catégorie de son prédécesseur le e-commerce. 

Le pourcentage d’achat de produits ou de services ne cesse de croître sur téléphone et devrait atteindre selon Statista 2981 milliards d’euros en 2021. En effet, les entreprises et les marques ont su déceler le potentiel qu’offrait le commerce sur mobile et ont ainsi adapté leur marketing vers cet axe, favorisant notamment les publicités sur les réseaux sociaux directement reliés à leur application marchande. En 2019, le marché du m-commerce en France concernait déjà 3,1 millions de consommateurs, connaissant une hausse de 23,7% en un an.

Un marché mobile rimant davantage avec tranquillité que mobilité

Le nom “m-commerce” pourrait amener à penser que sa caractéristique principale réside dans la notion de mobilité, et que c’est ce qui le différencierait du e-commerce classique sur des sites en ligne. Cependant, nous allons voir que la réalité en est toute autre. En effet, un individu doit se sentir en sécurité et concentré avant de réaliser un acte d’achat sur internet. Les lieux en extérieur comme les transports en commun ou les espaces publics, généralement synonyme de mobilité, ne sont pas propices à l’achat de part leur aspect anxiogène, dynamique et non sécuritaire. L’acte de paiement doit s'exécuter dans un cadre de confiance afin que le potentiel client soit investi et apte à l'acquisition

Alors le mobile oui, mais à domicile ! En effet, un cadre familier et apaisant, une connexion rapide et sécurisée sont autant d’éléments qui favorisent la volonté de consulter des applications marchandes sur son mobile. Selon un sondage réalisé en 2018 par Toluna, une entreprise d’étude de marché, près de 6 français sur 10 réalisent leurs achats sur téléphone depuis leur domicile. C’est notamment le cas pour les 18-34 ans qui sont 78% à procéder à leur achat via leur smartphone ou leur tablette, confortablement installés sur leur canapé.  Aussi, 61% des 55 ans et plus achètent chez eux et sur mobile dans leur bureau, alors que se trouve généralement dans la pièce un ordinateur. Par déduction, l’expérience d’achat ne serait-elle pas pour le consommateur plus agréable sur les mobiles que sur ordinateur ?

Les opportunités et enjeux du m commerce

Le m commerce au coeur des tendances

Au vu des éléments énoncés précédemment, si vous désirez vous implanter, vous affirmer ou continuer de prospérer sur le marché du commerce en ligne, il est indispensable d’opter pour une stratégie favorisant le commerce sur mobile. En ce sens, il sera question d’optimiser votre site web à tous les formats, autrement dit “responsive” ou solution adaptative, afin qu’il soit accessible sur ordinateur comme sur smartphone et tablette. Le mobile améliore la proximité que vous pouvez avoir avec les clients en ligne, grâce à une personnalisation totale de la relation, offrant ainsi une expérience utilisateur inédite et privilégiée se rapprochant sur certains points de l’expérience en magasin

Vous pouvez également opter pour la création d’une application mobile. Cette interface plus performante, permettra à vos clients d’accéder à toutes les fonctionnalités de leur téléphone, pourra s’utiliser hors ligne, sera monétisable et offrira un accès direct car elle ne disposera pas d’url. Ces éléments contribueront donc à proposer à vos utilisateurs une expérience client unique et différenciante, en tenant compte de leurs habitudes d’achats et de leurs préférences.

Un véritable levier d’amélioration d’entreprise

Le m-commerce, quand vous l’utilisez à bon escient, peut être considéré comme un véritable levier de valorisation pour votre entité. En effet, une solution m-commerce permet de mettre en avant la modernité et l’innovation dont peut faire preuve votre entreprise.

Pour accroître significativement vos chances de vente sur mobile, certains détails ne sont pas à laisser au hasard. Il s’agira dans un premier temps de rendre la navigation mobile la plus fluide et intuitive possible pour l’utilisateur afin de lui donner envie de rester sur votre boutique digitale. Aussi, il sera question de mettre en avant vos produits sans surcharger les pages d’informations jugées inutiles, pour garder une présentation épurée au cœur des tendances actuelles. 

Associé aux réseaux sociaux, le m-commerce peut être extrêmement redoutable. En effet, ceux-ci contiennent un nombre très conséquent d’acheteurs potentiels susceptibles de vouloir se procurer un produit en particulier, recrutés via leurs leurs centres d’intérêt et dont les interactions correspondent aux offres que vous proposez.  À travers des publications sponsorisées aux audiences ciblées (retargeting), il paraît presque simpliste d’attirer et de fidéliser de nouveaux clients. Il semble à l’heure actuelle indispensable d’intégrer ce marketing d’un nouveau genre, chaque année plus imposant, dans votre stratégie d’entreprise, notamment si vous opérez en B2C.

Le m-commerce vous permettra donc de présenter votre catalogue de produits partout dans le monde, tout en augmentant parfois de manière considérable votre visibilité, à travers une navigation optimisée avec des moyens de paiement et de livraison définis par vos clients selon leurs préférences. Une aubaine pour votre marché, même si vous êtes sceptiques. 

L’alliance du physique et du numérique

Le m-commerce ne se résume pas à la vente de produits en ligne mais sert également de transition entre le numérique et la vente physique, autrement dit le phygital. En effet grâce au m-commerce, les mobinautes découvrent de nombreux produits en ligne et sont invités à se rendre en boutique, parfois disposant de remises très avantageuses obtenues en ligne. Ce type de technique nommé “Click and collect” ou encore “Mobile to store” tend à ne pas instaurer de concurrence entre les magasins et le numérique, pour créer une certaine complémentarité entre le point de vente physique et la plateforme digitale. L’acte d’achat étant réalisé en boutique, cela amènera le consommateur à découvrir votre produit repéré en ligne, tout en l'incitant à en voir d'autres sur place.  Cette association déjà plébiscitée par énormément d’acteurs du commerce vous dégagera une rentabilité positive. Cela se traduira par l’augmentation du chiffre d’affaires de votre magasin physique, tout en générant de la visibilité et en motivant les consommateurs à se rendre à votre boutique.

Un marché qui attire de nombreux entrepreneurs

À cause de sa notoriété fulgurante et de ses résultats fructueux, ce marché attire de plus en plus d’entreprises, d’auto entrepreneurs et même de particuliers souhaitant tenter l’aventure du m-commerce. En effet, il peut paraître aujourd’hui assez simple de se lancer, quel que soit son niveau d’étude post bac ou son secteur d’activité, avec tous les éléments mis à disposition pour créer son propre m-commerce. Certains y voient le moyen de gagner rapidement de l’argent , tout en mettant en avant tous types de produits, allant des créations personnelles au dropshipping. Entre les agences de développement web, les agences de communication ou encore les plateformes en ligne privilégiant le “do it yourself”, les possibilités pour créer son commerce en ligne sur mobile sont nombreuses, et de plus en plus de français se penchent sur la question. 

Cependant, pour qu’un site de commerce mobile ou une application répondent à vos objectifs attendus, des paramètres non négligeables doivent être respectés. La création et la gestion d’une boutique en ligne et sur mobile nécessite des compétences en web marketing, relation client/fournisseur, réseaux sociaux, logistique … Aussi, le référencement de votre site responsive ou de votre application s’avère primordial pour tenter de se faire une place de choix parmi la forte concurrence. Cela passe par une navigation ludique et fluide avec un design travaillé pour l’utilisateur, grâce à l’étude de l’expérience utilisateur menée en amont par un UX Designer. Enfin, utiliser les templates existants, c'est-à-dire des e-commerce déjà créer et à agrémenter via des plateformes généralement gratuite en ligne, serait pénalisé par les moteurs de recherche. Effectivement, les algorithmes tendent de plus en plus à la qualité des supports et de leurs contenus, et un support existant et continuellement réutilisé ne peut rivaliser avec un travail personnalisé et sur mesure.

Pour maîtriser le e-commerce et ainsi se lancer sur mobile, des spécialisations débutant généralement en bac +2 sont disponibles pour les étudiants, apportant des bases solides en marketing, référencement, techniques ventes et autres, et s’adaptant parfaitement aux enjeux et à l’évolution du marché du commerce. Il existe également des formations pour vous permettre de vous mettre à niveau en termes de web marketing , SEO et culture web. Le plus important si vous souhaitez vous lancer dans ce type de projet, est de trouver les personnes qui sauront vous conseiller et vous accompagner au mieux afin de faire de votre idée une réussite confirmée.

Vous voulez vous lancer dans le m-commerce et vous souhaitez des personnes de confiance et réactive à qui vous adresser ? N’hésitez pas à contacter nos experts Kwantic dès maintenant pour échanger sur votre projet.